Comment se protéger des autres quand on est une éponge ?

Parmi les personnes hypersensibles, il existe une catégorie de personnes considérée comme étant celle ces hyper empathiques. Ce sont des personnes qui ressentent et absorbent les émotions des personnes autour d’elles. Ce sont des éponges à émotions et à sensations.

Malheureusement, toutes les émotions ne sont pas bonnes à absorber. Il y en a qui sont négatives. Il est donc important pour ce type de personne de se protéger afin de ne pas sombrer dans un gouffre d’émotions. Découvrez dans cet article comment y arriver.

Comment se protéger des autres quand on est une éponge ?

La personne empathique : une éponge à émotions ?

L’empathique est une personne très sensible et émotive, qui possède des capacités de ressentir ce que les autres ressentent. Elle accumule tellement d’émotions qu’il lui est parfois difficile de faire une différence entre ses propres émotions et celles des autres.

C’est dans ce cas que le fait d’avoir cette capacité devient problématique. Elle peut sombrer dans une dépression pour des motifs inconnus d’elle-même, à force d’avoir ressenti des émotions négatives.

La première chose que vous devez comprendre, c’est que vous ne pouvez pas vous défaire de votre empathie. Même si elle vous fait souffrir et que vous souhaiteriez arrêter de ressentir tout cela, que vous tentiez de vous endurcir et de refouler vos émotions, arrêtez. Vous n’avez pas le choix, c’est votre nature. Tout ce que vous pouvez faire c’est : brider votre empathie.

Limitez votre exposition aux personnes toxiques

La première chose à faire est d’analyser et de déterminer le type de personne dont vous absorbez particulièrement la souffrance. Faites une liste des personnes de votre entourage. Une fois que vous l’aurez fait, vous pourrez ainsi mettre en place des stratégies pour éviter les situations à risques.

Tout d’abord, en limitant les temps d’exposition. Il n’est pas question non plus de vous renfermer et de rejeter toutes les personnes épuisantes, mais plutôt de décider du nombre d’heures que vous leur accordez par jour.

Vous devez apprendre à connaître et à respecter les limites de votre empathie, afin de ne pas atteindre le point de non-retour, il s’agit ici d’apprendre à maîtriser les rouages de votre sensibilité. Pour cela, vous avez besoin de temps et d’espace. Nous avons tous des limites de tolérance.

Si vous vous sentez épuisé, éloignez-vous et ne forcez pas. Si vous avez besoin d’avoir du temps pour vous, ne culpabilisez pas, c’est tout à fait normal et même nécessaire.

Apprenez à vous recentrer sur vous pour vous protéger des autres

Il est indispensable que vous appreniez à vous recentrer sur vous. C’est une étape indispensable pour une personne empathique. En effet, vous êtes à la fois comme une éponge, et un canal.

Vous absorbez les émotions et répandez votre énergie. Les émotions environnantes ne font donc qu’une bouchée de vous. Vous devez faire le vide autour de vous, prendre du temps pour vous retrouver loin des soucis de votre entourage.

Libérez vos blocages

Toutes ces émotions, si elles sont mal canalisées, vous mènent très souvent à de nombreux blocages énergétiques. Sachez que de nombreux professionnels peuvent vous aider à libérer vos blocages, comme les sophrologues, les kinésiologues, les hypnotiseurs, les acupuncteurs.

Pour s’ancrer dans son corps et être en phase avec soi-même et ses propres émotions, de simples respirations peuvent déjà commencer à vous soulager. Commencez par prendre l’habitude de vous concentrer sur votre respiration quand arrive une vague de stress.

Pour aller plus loin, la pratique régulière de la méditation de pleine conscience peut vous offrir un véritable repos mental et physique. Faites également le sport, le yoga, la marche dans la nature, etc. Autant d’activités qui vous permettront de faire un vrai ménage émotionnel et énergétique.