Quelles sont les causes et les risques de l’hypotension ?

L’hypotension est une maladie caractérisée par la baisse drastique de la tension artérielle dont le taux normal devrait être compris entre 90/60 mmHg et 130/80 mmHg.

Il faut savoir que la baisse de tension peut être accidentelle ou fréquente, passagère ou permanente.

Plusieurs facteurs sont à la base de ce mal dont les conséquences affectent gravement la victime.

Quelles sont les causes et les risques de l’hypotension

Voici les causes et les risques de l’hypotension.

Les causes de l’hypotension

L’hypotension se définit comme étant une faible pression sanguine sur les vaisseaux notamment les artères.

Cette pression peut être passagère ou statique comme dans le cas de l’hypertension.

Les causes réelles de l’hypotension sont diverses.

Il peut s’agir des effets secondaires de certains traitements médicaux.

En effet, à force de prendre certains médicaments pour guérir de certaines maladies, vous pouvez souffrir tôt ou tard de leurs effets secondaires qui sont la faiblesse, l’insomnie, les céphalées et les vertiges.

Dès cet instant, si rien n’est fait à temps, vous pouvez faire de l’hypotension.

De plus, un malade qui ne se repose pas et qui dort peu peut faire chuter sa pression artérielle, ce qui peut entraîner la paralysie ou la déformation d’un membre.

Un individu qui a fréquemment mal à la tête n’est plus bien dans sa peau.

Il peut avoir le vertige et progressivement, cela peut déboucher sur de l’hypotension.

On peut inscrire les crampes musculaires sur la liste des causes de l’hypotension.

Il est d’ailleurs possible de prouver que les crampes vasculaires issues de trouble de la circulation sanguine peuvent conduire à une faible pression artérielle.

Le dernier élément à la base de l’hypotension est la déshydratation.

On ne le dira jamais assez, pour une bonne santé, l’être humain doit boire en moyenne 1,5 litre d’eau par jour.

S’il ne le fait pas, il s’expose à de graves problèmes sanitaires.

En effet, le déficit d’eau dans l’organisme entraîne une baisse de la tension artérielle puisque le sang ne peut pas irriguer convenablement les autres organes de l’organisme, ce qui conduit à l’hypotension.

Vous avez à votre disposition plus d’infos sur soignez-vous.com.

Les risques de l’hypotension

Il existe plusieurs risques d’hypotension.

Le premier facteur est une mauvaise alimentation.

En effet, on contracte facilement l’hypotension en consommant des repas non équilibrés.

Il est d’ailleurs conseillé de consommer au moins cinq (5) fruits et légumes par jour, de boire un peu plus d’un litre et demi d’eau par jour et d’éviter de grignoter entre les repas.

Malheureusement, toutes ces prescriptions, difficilement mises en application, exposent beaucoup de personnes à l’hypotension.

La consommation de menus trop riches en graisses saturées peut entraîner l’obésité et bien entendu la baisse de la tension artérielle.

À cela, il faut ajouter une grande consommation des sodas et des boissons alcoolisées.

Un autre facteur et non des moindres qui favorise l’hypotension est le tabagisme.

En fumant régulièrement, l’action de la nicotine réduit considérablement les calibres des vaisseaux sanguins (vasoconstriction).

Le cœur, le moteur de l’organisme, est contraint de travailler un peu plus.

La consommation de tabac favorise également l’athéromatose qui est une maladie artérielle.

Elle bouche les artères et occasionne leur dilation.

En plus, les dépôts de nicotine détériorent la paroi artérielle.

Tout ceci peut causer l’hypotension chez tout le monde en général et plus particulièrement chez la femme ménopausée.

Outre ce qui a été indiqué jusque-là, il faut prendre d’autres risques tels que le stress en compte.

Cet état d’instabilité émotionnel peut être à la base de l’hypo et de l’hypertension artérielle.

Une personne très pensive, soucieuse et anxieuse est généralement très fragile.

La fatigue et le manque de sommeil peuvent provoquer une hypotension artérielle chronique.

Il convient d’ajouter qu’il arrive une période dans l’année où certaines maladies se développent et atteignent souvent les personnes dont l’âge est supérieur ou égal à 80 ans.

Cette vulnérabilité se résume au fait que leur organisme n’arrive plus à supporter l’hiver.

Donc l’âge et la période hivernale peuvent causer l’hypotension chez les personnes du troisième âge.

En somme, il faut retenir que les causes et risques de l’hypotension sont semblables à celles de l’hypertension.


Articles connexes :

Burnout du personnel soignant : le milieu hospitalier en crise !

Quel est le meilleur médicament contre l’anxiété généralisée ?