Comment soigner l’insomnie psychophysiologique naturellement ?

Parmi les types de trouble du sommeil, on retrouve l’insomnie psychophysiologique.

À la différence des autres, celle-ci se détermine par l’attitude du sujet à se convaincre qu’il manque de sommeil.

Cette situation, qui résulte d’une mauvaise qualité du sommeil, peut avoir des répercussions négatives sur la santé.

Comment soigner l’insomnie psychophysiologique naturellement

Raison pour laquelle, il convient d’analyser les différents facteurs constituant cette pathologie, ses conséquences puis définir son traitement naturel.

Qu’est-ce que l’insomnie psychophysiologique ?

L’insomnie psychophysiologique est un dérèglement du cycle du sommeil.

Elle se caractérise par des difficultés, chez la personne qui en souffre, à s’endormir ou des phases d’éveil à répétition.

Dans ce dernier cas, on remarque que le sommeil s’interrompt sans raison particulière au milieu de la nuit.

Le sujet en proie à cette pathologie parvient difficilement à se rendormir.

De ce fait, la durée de sa période de sommeil est inférieure à celle recommandée.

Ce qui peut entraîner sur le long terme des soucis au niveau de la santé.

Pour en savoir plus sur ce phénomène, plusieurs raisons pouvant justifier la cause sont à déterminer.

Quel en est la cause ?

Certains facteurs participent à accroître les risques de l’insomnie psychophysiologique.

L’on peut les repartir en différentes catégories.

Les facteurs cognitifs

L’anxiété, la dépression et le stress sont identifiés comme faisant partie des sources principales de cette maladie.

En effet, la personne anxieuse ou stressée par la survenance d’un évènement peut éprouver du mal à s’endormir.

Elle peut, du fait d’un manque de sommeil répété, se laisser persuader qu’elle ne dort pas assez.

Ce réflexe conditionné est reconnu donc comme étant la base de l’insomnie psychophysiologique.

Médicaments et substances

Certains médicaments le sont du fait de leurs effets secondaires.

La prise d’alcool ou la consommation d’excitants tels que le tabac, le café ou le thé avant de dormir peuvent altérer la qualité du sommeil.

Les maladies

Certaines maladies peuvent être causes d’insomnie chez les personnes qui en souffrent.

On peut citer entre autres les pathologies douloureuses, l’hyperthyroïdie, l’asthme nocturne, etc.

Les facteurs environnementaux

On cite parmi eux une température trop basse ou trop élevée, la lumière ou encore un endroit bruyant, etc.

Par ailleurs, du fait de l’âge, certaines catégories de personnes sont sujettes à des problèmes d’insomnie.

En effet, avec le vieillissement, il est remarqué que le sommeil devient léger et que le réveil est aussi précoce.

De même, le sexe peut être une cause déterminante de ce dysfonctionnement.

En effet, les hommes aussi bien que les femmes sont concernés par ces troubles de l’endormissement.

Cependant ces dernières sont les plus exposées pour des raisons de changements hormonaux et bien d’autres.

Les conséquences sur la santé

Le sujet chez qui se manifeste cette pathologie éprouve de la peur à se mettre au lit.

Celui-ci craint de ne pouvoir s’endormir et par conséquent, un dysfonctionnement comportemental se laisse observer chez ce dernier.

Ainsi, il présente des signes de fatigue en cours de journée.

Cela se manifeste par des problèmes de concentration ou d’attention qui peuvent engendrer des accidents ou bien d’autres dommages.

L’insomnie psychophysiologique provoque également de l’irritation et de la dépression chez l’individu qui en souffre.

Toutefois, certains gestes à adopter et d’autres à éviter peuvent contribuer à améliorer sa qualité de sommeil.

Comment soigner naturellement l’insomnie psychophysiologique ?

Ces conseils pratiques qui ne nécessitent aucune intervention médicale sont à observer pour une bonne hygiène du sommeil.

  • Pratiquer une activité sportive dans la journée ;
  • Définir l’heure à laquelle se mettre au lit en veillant à la respecter pour régulariser ses moments de sommeil ;
  • Initier des activités relaxante et calme avant de se mettre au lit ;
  • Manger léger et éviter la consommation de substances stimulantes ;
  • Dormir dans un endroit paisible, bien aéré et sombre ;
  • Consommer des infusions de plantes à effet relaxant sur le système nerveux.

Il est à noter qu’une thérapie cognitive et comportementale peut être envisagée pour lutter contre les troubles psychophysiologiques.

L’insomnie psychophysiologique peut être évitée en observant ces consignes de base.

Vous pouvez obtenir plus d’infos sur fondationsommeil.com.


Articles connexes :

La migraine est-elle une maladie professionnelle ?

Pourquoi les aide soignants ont-il une boule de stress au diaphragme ?